Cabinet d'orthodontie des Drs SETBON et HAUSSMANN Spécialistes qualifiés en orthodontie (enfant et adulte)

228 boulevard Robert Ballanger - 93420 VILLEPINTE

Tél. : 01 43 85 25 75 Prendre rendez-vous

L’orthodontie peut agir à chaque âge, sur les dents de lait, en denture mixte ou sur les dents définitives

Des périodes de traitement peuvent alterner avec des périodes de simple surveillance (attente des dents définitives par exemple)

Orthodontie et dentisterie pédiatrique

La complémentarité de l’orthodontiste et du dentiste pédiatrique (pédodontiste) doit se manifester à 3 périodes distinctes : avant l’orthodontie, pendant et après l’orthodontie.

L’association des soins de pédodontie et d’orthodontie chez l’enfant constitue le socle de la prévention et de la pérennité de sa denture. La communication entre ces deux disciplines s’illustre par un plan de traitement conjoint entre le praticien pédodontiste et l’orthodontiste.  
La complémentarité de l’orthodontiste et du pédodontiste doit se manifester à 3 périodes distinctes : avant l’orthodontie, pendant et après l’orthodontie.

Avant l’orthodontie
Les 1ères visites de consultation de l’adolescent chez l’orthodontiste et le pédodontiste peuvent être concomitantes à condition d’une communication réciproque des informations cliniques et radiologiques. 
L’orthodontiste devra interroger le patient ou ses parents sur son comportement  alimentaire, ses habitudes pernicieuses éventuelles, son implication dans le respect des règles d’hygiène? L'orthodontiste pourra interroger le pédodontiste sur la présence d’une éventuelle fluorose, dysplasie, hypoplasie ou syndrome MIH et sur la programmation de réalisation de soins conservateurs et de prophylaxie.
Ces informations peuvent influencer le plan de traitement orthodontique et son timing.
Certaines études recommandent de ne pas réaliser les applications fluorées juste avant le collage des attaches.

Le pédodontiste devra informer l’orthodontiste sur l’état des premières molaires définitives car, si celles-ci sont fragilisées, une discussion devra s’établir entre le pédodontiste et l’orthodontiste sur le pronostic à long terme de conservation des premières molaires afin d’évaluer l’intérêt éventuel de les extraire.


Enfin, les plans de traitement orthodontique de gestion des traumas et des agénésies répondent à des protocoles pluridisciplinaires aujourd’hui bien définis.

Pendant le traitement orthodontique
Plusieurs moyens existent pour éviter de constater, à la fin du traitement orthodontique, l’existence de tâches blanches appelées leucomes précarieux (même si certaines études montrent que les leucomes précarieux ont tendance à s’atténuer avec le temps). Ceux-ci sont essentiellement liés à la non-observance des règles d’hygiène dentaire ou d’alimentation par le patient. En effet, la présence de bagues, de ligatures et de brackets rend l’hygiène plus difficile et l’accumulation de plaque dentaire plus facile.

L’orthodontie invisible, habituellement réservée à l’adulte, telle la technique multi-attaches linguale ou le port de succession de gouttières thermoformées Invisalign présente non seulement un avantage esthétique pour l’adolescent soucieux de son apparence, mais aussi dans l’élimination de plaque dentaire au niveau des zones à risques.
L’étude du comportement alimentaire et psychologique du patient adolescent au cours du traitement orthodontique oriente le choix des appareils : fixes ou amovibles, les répétitions d’instructions d’hygiène, la fréquence des visites chez les pédodontistes et l’orthodontiste pendant toute la durée du traitement orthodontique.
Les procédures et produits de collage des attaches sont également à prendre en considération pour protéger l’émail au cours du traitement orthodontique et diminuer le risque d’apparition des déminéralisations amélaires.
Le début d’apparition de leucome précarieux en présence d’un appareil orthodontique est le signe annonciateur d’un traitement immédiat de ces leucomes et de la fin du traitement orthodontique, même prématuré par rapport aux objectifs orthodontiques initialement fixés (à condition que l’occlusion ne soit pas iatrogène).

Après l’orthodontie
Immédiatement après la dépose de l’appareillage orthodontique, l’orthodontiste réadresse le patient et informe le pédodontiste sur les objectifs atteints (en fonction de la coopération du patient) sur l’état des gencives et de l'émail.
Les contentions collées linguale et palatine ainsi que les dents de sagesse doivent faire l’objet d’une surveillance à long terme (par le pédodontiste et l’orthodontiste).
Grâce à la communication constante qui s’établit entre l’orthodontiste et le pédodontiste pour le patient adolescent, il est aujourd’hui possible d’obtenir en fin de traitement orthodontique un sourire esthétique et une santé bucco-dentaire pour la vaste majorité de ces patients


Un conseil:

  • Pour la Haute Autorité de Santé, la première visite chez l'orthodontiste doit avoir lieu avant 6 ans.

Article rédigé par le praticien le 13/10/2012

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr